Mouna Saboni Photographies

Série photographique réalisée au Maroc.

L'homme titube et crache. L'injure ricoche contre le mur et s'étale par terre.
La nuit engloutit tout. Les cerveaux disparaissent.
La ville comme un pantin, que l'on fait danser à bout de doigts.
Et l'écume, et le sel, qui rongent. Et le soleil qui s'étend trop longtemps.
La mer, vigile. Les dissonnances et le dernier discernement. La fumée embrume les yeux.
La mer passe du bleu au gris, du gris au noir. Et l'asphalte, dont les pieds ne sont ni trop près ni trop loin.
De quelles images se souvient-on? La pluie lave les derniers souvenirs. Le vide est roi.

Les choses disparues. Chercher et ne rien voir.

Il y a des choses comme ça, qui n'arrêtent pas de faire mal.

Asilah, 4 janvier 2012, Maroc.